jeudi, 06 décembre 2012

Communautarisme homosexuel

Les Jeux sportifs mondiaux des gays, lesbiennes, bi et transsexuels – les World Outgames - se tiendront à Anvers, en Belgique, du 31 juillet au 11 août 2013, ont rapporté mercredi les médias locaux.

Les Jeux regrouperont plus de 30 disciplines dont le volleyball, le basketball, l'aviron, la natation, le tennis, le water-polo, la lutte et la danse sportive.

Ces compétitions devraient réunir de 6.000 à 8.000 athlètes et au moins 250.000 spectateurs, selon les organisateurs, la communauté des lesbiennes, gays, bi et transgenres.

Les World Outgames se déroulent tous les quatre ans. Deux éditions des jeux se sont déjà tenues à Montréal, au Canada, et à Copenhague, au Danemark.

16:58 Publié dans Belgique | Lien permanent | Commentaires (0)

jeudi, 15 novembre 2012

Tous à la manifestation ce dimanche 18 novembre à Paris

non au mariage homosexuel,manifestation 18 novembre

lundi, 29 octobre 2012

Mariage homo, homoparentalité, etc : décryptage d'une révolution sexuelle - par Alain Escada

« Le grand intérêt de ce livre est de nous mettre en présence d’une révolution. Révolution infinimentcouverturelivreae.png dangereuse parce qu’exigeant la reconnaissance de l’homosexualité comme fait institutionnel. Alain Escada va droit au fait : l’énorme travail accompli au quotidien par le lobby homosexuel pour officialiser un nouveau mariage, destructeur de l’ancien.

Un mariage permettant à des couples, fondamentalement temporaires, et acceptant d’avance leur éventuel élargissement, de fournir à la société de l’avenir sa base anthropologique. »

Professeur Claude Rousseau
Maître de conférences à la Sorbonne
Auteur de la préface de l’ouvrage

« Si tout se vaut, le cannibalisme n’est plus qu’un goût culinaire parmi d’autres ».

Cette réflexion du philosophe Léo Strauss est particulièrement adaptée au sujet que traite ce livre. Non, tout ne se vaut pas. Il y a des règles intangibles sur lesquelles repose l’équilibre de la société.

Les revendications du lobby homosexuel, en dénaturant le mariage et la parenté, subvertissent le concept de famille. Pour en comprendre la portée, il faut décrypter la révolution sexuelle à laquelle participe cette subversion. C’est l’objet de cet essai sans concession écrit par Alain ESCADA, président de CIVITAS.

Mariage homosexuel ? Homoparentalité ? Quels sont les véritables enjeux et conséquences du projet de loi bientôt présenté en conseil des ministres ? Quels sont les principes, les origines, les causes, les réseaux qu’il faut connaître pour pouvoir décrypter la révolution sexuelle en cours ?

Remettant d’abord les idées en place à propos de la nature du mariage, Alain Escada aborde avec pédagogie différents effets qu’entraînerait le projet de loi dont il est question. La polémique sur la polygamie est-elle fondée ? La dénaturation de la parenté est-elle nocive pour l’enfant ? Que faut-il savoir des études universitaires publiées à ce sujet ?

Mais au-delà de ces questions, l’auteur dévoile, références à l’appui, ce dont quasiment personne ne vous parle. Le petit manuel du lobby homosexuel. Homophobie, l’arme sémantique. Le communautarisme homosexuel. Les réseaux financiers. L’alliance révolutionnaire. Le rôle des médias. Autant de chapitres dont la lecture est indispensable pour ne pas être dupe du pseudo-débat totalement aseptisé auquel certains souhaiteraient cantonner l’opinion publique.

L’ouvrage est préfacé par Claude Rousseau, Maître de conférences à la Sorbonne et Professeur à l’Ecole des Hautes Etudes Politiques et Internationales.


Rappelons que CIVITAS appelle à une grande manifestation nationale le dimanche 18 novembre à Paris avec pour mot d’ordre « OUI à la Famille – NON au mariage homosexuel et à l’adoption d’enfants par des duos homosexuels ».

Le rassemblement de cette marche familiale de protestation se fera à 14h30, 14 avenue Duquesne (7ème) devant le Ministère de la Famille et se terminera devant l’Assemblée Nationale.

www.civitas-institut.com

mercredi, 03 octobre 2012

18 novembre : un car de Bruxelles pour rejoindre la manifestation à Paris contre le "mariage" homosexuel

Un car est affrété au départ de BRUXELLES :

DATE :18 novembre 2012
HEURE : 9H15
LIEU : BRUXELLES (Square Frère Orban - 1000 Bruxelles)
PARTICIPATION souhaitée: 30 € 

BE12 0012 3225 8492 (IBAN)   GEBABEBB (BIC)
152 rue Lambiotte - 1030 Schaerbeek


RENSEIGNEMENTS +32 499 42 19 67

affichecivitas-manif18nov2012.jpg


lundi, 03 septembre 2012

La France se mobilise contre le "mariage" homosexuel

Rentrée politique: LA pétition contre le mariage et l'adoption homo!

bannierenonaumariagehomo2.png

François HOLLANDE promet le mariage aux personnes de même sexe "au plus tard au printemps 2013". Signez la pétition suivante pour dire Non au "mariage" homosexuel, non à l'adoption d'enfants par des duos homos. Osons le dire: "La famille, c'est sacré!": www.nonaumariagehomosexuel.com

 

NON au"mariage" homosexuel
 
François Hollande et son gouvernement ont l'intention d'exaucer les attentes les plus folles du lobby homosexuel. Ces exigences du lobby homosexuel nient la réalité anthropologique. Elles contreviennent à la fois aux lois de Dieu, aux lois naturelles et au simple bon sens le plus élémentaire. Si elles venaient à être approuvées par le législateur, elles défigureraient la nature de la Famille, socle de base de la société, et conduiraient à un bouleversement qui affecterait toutes les familles de France.
Une loi doit servir le bien commun. Le mariage n'est pas une reconnaissance sociale de l'amour mais un engagement du couple à constituer une famille et, de manière biologique et anthropologique, à assurer la pérennité de la société et du pays

Non à l'adoption d'enfants par des duos homosexuels

Le "droit à l'enfant" réclamé par le lobby homosexuel ne correspond à rien sur le plan juridique et s'oppose au bien de l'enfant.
L'homoparentalité se ferait au détriment des enfants adoptables et des foyers souhaitant adopter ces enfants.
Il est fréquent d'entendre que "même si l'homoparentalité n'est pas une situation idéale, ce serait toujours mieux que de laisser un enfant dans un orphelinat " C'est faux ! Car il y a plus de couples hétérosexuels demandeurs d'adopter un enfant que d'enfants adoptables et qu'autoriser l'adoption d'enfants par les duos homosexuels ne ferait que compliquer l'adoption d'orphelins

Quand on parle d'adoption, il faut en effet savoir :
. qu'un taux important des enfants français placés en institution n’est pas adoptable ;
. qu'un nombre important de pays (la Russie par exemple) proposant des enfants à l'adoption internationale refuse d'accorder le transfert de l'enfant vers un pays ayant légalisé l'adoption par des duos homosexuels.
 
L'homoparentalité est dangereuse pour la situation psychologique de l'enfant qui a besoin d'un double référent paternel/maternel. Une étude récente réalisée à l'Université du Texas par le Prof. Regnerus constate chez les enfants et adolescents élevés par des homosexuels un pourcentage bien plus élevé que la moyenne de cas de dépression, boulimie, anorexie, tentatives de suicide, consommation de drogue et abus sexuels.
. L'homoparentalité est dangereuse pour l'intégration sociale de l'enfant.
. L'homoparentalité risque de déterminer les enfants concernés vers l'homosexualité.
. L'homoparentalité est la négation du réel.

Bientôt des enfants avec quatre "papas" mais pas de maman (ou l'inverse) ?
Si les revendications du lobby homosexuel devaient être suivies, les notions de paternité et de maternité seraient remplacées par une notion tronquée de parenté fondée sur l'investissement affectif et le rôle d'éducateur et pouvant concerner un nombre de "parents" quasi illimité au gré des "recompositions familiales"(selon une étude des Pays-Bas, la durée moyenne d'un "mariage" homosexuel est d'un an et demi).

Pour toutes ces raisons, mobilisons-nous contre ce projet qui aura des répercussions graves pour les générations futures. Rien n'est joué. Tout dépend de notre détermination.

Pour signer la pétition, rendez-vous ICI

mercredi, 22 août 2012

Diffusion du wahhabisme dans des écoles en Belgique

BRUXELLES, 21 août - RIA Novosti

islamvsrome.jpgLes autorités belges sont préoccupées par la propagande du wahhabisme dans une dizaine d'écoles "où l'on enseigne la langue arabe et une version radicale de la religion islamique", ont annoncé mardi les médias belges, se référant à la ministre de la Justice, Annemie Turtelboom.

Selon Mme Turtelboom, ces écoles sont financées avec des fonds provenant d'Arabie saoudite.

"En investissant dans ce type d'écoles, le régime [les autorités saoudiennes, ndlr] espère ainsi recruter des étudiants pour ses universités afin qu'ils y poursuivent leur enseignement religieux. L'objectif est qu'ils puissent à leur tour enseigner et diffuser le wahhabisme", a indiqué la ministre citée par le quotidien Dernière Heure.

La Sûreté de l'Etat estime que ces écoles constituent un problème "dans le contexte de la lutte contre le radicalisme", souligne le journal.

Ces derniers temps, les islamistes radicaux ont intensifié leurs activités en Belgique. Début juin, ils ont organisé des troubles dans la commune de Molenbeek-Saint-Jean, à Bruxelles, en réponse à l'interpellation d'une jeune femme portant un niqab. Quelques jours après, un Français musulman de 53 ans a blessé deux policiers avec un couteau dans le métro de Bruxelles. L'intéressé a avoué être spécialement venu de Paris pour "attaquer la police et venger le gouvernement belge qui a interdit le port de la burqa".

Le chef de la Sûreté de l'Etat, Alain Winants, a proposé d'interdire le mouvement islamiste radical Sharia4Belgium en Belgique. Selon M. Winants, les autorités britanniques et allemandes ont déjà interdit des mouvements similaires sur leur territoire.

D'après le chef de la Sûreté, sur les 600.000 musulmans résidant en Belgique, on compte un millier de salafistes.

Selon le quotidien Le Soir, la Sûreté "pointe particulièrement du doigt le mouvement salafiste", qui récuse le fonctionnement et l'existence des institutions démocratiques européennes.

Le quotidien souligne que "l'islamisme radical nourrit l'autre menace qui pèse sur la Belgique : celle de l'extrême droite". Celle-ci puise dans l'extrémisme musulman les arguments de ses discours au sujet de l'l'islamisation de la société belge.

lundi, 20 août 2012

Les "Pussy Riot" : entre christianophobie et obscénités sexuelles

pussyriot-croixtronçonnée.jpgCes jours-ci, pas moyen de lire un journal, d'écouter la radio ou de regarder un journal télévisé sans qu'apparaissent les "Pussy Riot", ces trois jeunes femmes condamnées à Moscou pour "hooliganisme et incitation à la haine religieuse". Tous les médias s'entendent pour les rendre sympathiques. Et lorsqu'elles apparaissent à l'image, elles ne manquent jamais de sourire. Mais qui sont-elles vraiment ?
Les journalistes se limitent à les présenter comme des opposantes au président Vladimir Poutine et à montrer les images de jeunes femmes encagoulées envahissant le 21 février dernier la cathédrale du Christ-Sauveur de Moscou pour y parodier des prières. A ce sujet, il convient déjà de préciser que les paroles qu'elles ont chantées ce jour-là n'étaient pas que politiques, loin s'en faut, mais clairement blasphématoires, insultantes pour le Christ et la Sainte Vierge. Rien de surprenant quand on cherche à en savoir plus sur ces jeunes femmes.
En fait, les Pussy Riot sont un groupe musical étroitement lié au mouvement anarchiste VOINA (qui signifie "la guerre" en russe). Outre les violences commises à l'encontre des forces de police russes (la nuit venue, leur spécialité est de renverser les voitures de police), ce mouvement organise régulièrement des actions antichrétiennes ainsi que de la débauche sexuelle.
Organisation de débauche sexuelle
Nadezhda Tolokonnikova, l'une des trois jeunes femmes aujourd'hui mondialement médiatisées participa précédemment et alors qu'elle était enceinte à une orgie sexuelle que le mouvement anarchiste VOINA avait organisé illégalement dans un musée moscovite. Dans une vidéo de leur mouvement, une autre femme est filmée dans un supermarché russe occupée à pratiquer des jeux sexuels avec de la nourriture pendant que des militants anarchistes déploient un slogan. Nadezhda Tolokonnikova, bien que mariée et jeune maman, soutient par ailleurs activement les revendications LGBT (Lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres) 
Antichristianisme
L'un des mentors de ce groupe anarchiste VOINA s'est fait filmer alors qu'il saccage des icônes à coups de hache.
Et depuis la condamnation des Pussy Riot, leurs sympathisants multiplient les provocations antichrétiennes. En Autriche, ils ont perturbé un office à la cathédrale Saint-Etienne à Vienne. Même chose en Allemagne, où une messe a été perturbée à la cathédrale de Cologne. En Ukraine, parmi un commando de sympathisantes des Pussy Riot, une femme à la poitrine dénudée a utilisé une tronçonneuse pour abattre un crucifix géant érigé à la mémoire des victimes du stalinisme.
Analyse des médias
Osons quelques comparaisons.
Les mêmes médias qui ont hurlé au scandale lorsqu'un coup de marteau a été porté sur le plexiglas protégeant la photographie intitulée Piss Christ exposée à Avignon, ne voient aucune utilité à souligner que le mouvement VOINA auquel se rattachent les Pussy Riot encourage à vandaliser les icônes à coups de hache. Pas un journaliste français ne s'offusque que des sympathisantes des Pussy Riot passent une Croix à la tronçonneuse.  
Les mêmes médias qui ont décrit avec beaucoup de dramatisation et de désapprobation la façon dont des catholiques interrompaient la représentation du spectacle Sur le concept du visage du fils de Dieu en raison de son contenu blasphématoire ne trouvent rien à redire au fait que les Pussy Riot et leurs sympathisants interrompent des offices religieux dans différents pays.
Pour ces médias, il semble bien que seule compte la liberté de blasphémer.

jeudi, 19 juillet 2012

Zeebrugge, premier port belge halal

belgique_en_arabe.pngLe port belge de Zeebrugge est devenu le premier port d'Europe occidentale à obtenir un certificat de distribution de produits halal auprès du Halal Food Council of Europe, siégeant à Bruxelles, rapportent les médias belges.

Selon le certificat délivré à l'administration du port belge, le port de Zeebrugge répond aux exigences fixées par la charia en matière d'origine, de transport, d'emballage et de traitement des produits halal.

Le marché mondial des produits halal se chiffrait en 2009 à 800 milliards de dollars par an, d'après les experts. Ce montant pourrait doubler d'ici 2020.

Le seul prédécesseur européen de Zeebrugge en la matière est la ville française de Marseille. Son port est devenu le premier port halal méditerranéen après avoir signé un accord sur la distribution de produits halal asiatiques avec Port Klang (Malaisie) en septembre 2010. L'accord a marqué le lancement d'un réseau mondial de plateformes de distribution de produits halal à l'horizon 2014-2015.

vendredi, 13 juillet 2012

Civitas organise sa session d'été du 28 au 30 juillet à Couloutre

Catholiques, défendre la Famille est un devoir !

mardi, 10 juillet 2012

Alain Escada débat sur LCP contre le "mariage" gay

Contre le "mariage" gay : Alain Escada en débat sur France 5

Alain Escada chez Robert Ménard